Chère Ijeawele

©Bajo El Mar
SAMEDI 25 MARS – 16H30 / CHÈRE IJEAWELE – Bajo El Mar Production

Sous chapiteau – Esplanade des Traceurs de coques – Parc des Chantiers

  1H – A partir de 12 ans

 SPECTACLE INTERPRÉTÉ EN LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE,
EN AUDIODESCRIPTION &
AVEC DES GILETS VIBRANTS (Subpacs)


 

 

Adapté du roman de Chimamanda Ngozi Adichie « Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe ». Cette nouvelle création aborde les questions de féminisme, de genre et d’égalité en reprenant les 15 suggestions d’éducation féministe présentées dans le livre. Elle nous invite à un chemin initiatique, aussi bien pour les pères et mères, que pour les oncles, tantes, adultes entourant les enfants d’aujourd’hui.
L’adaptation apporte une réponse enjouée, vivante, rythmée et enthousiasmante à des directions de vie, vers l’égalité et la reconnaissance de la place de l’autre.
Sur scène les textes sont dits et chorégraphiés en mêlant danse des signes et rythmes hip-hop. Une création collective qui fait à nouveau fait se rencontrer la culture hip hop & la culture sourde.

 

©Bajo El Mar

 

D’après « Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe » de Chimamanda Ngozie Adichie
Mise en scène : Martin Cros
Avec (en alternance) : Delphine Saint-Raymond, Thumette Leon ou Angela Ibanez Castano, Tito, Joss ou David
Création sonore : Pierre Luga
Régie lumière : Aurélie Jeay
Production : Bajo El Mar

Pour en savoir plus sur la compagnie !

 

Les gilets vibrants sont mis à disposition gracieusement par La Bouche d’Air et le Zénith de Nantes.

 

 

 

 

Les casques pour l’audio description sont prêtés gracieusement par le Grand T.